Méduse

Publié le par battuta

Je parlais l’autre jour des reflets d'univers qui vivent dans les mers.

 

Après l'étoile à six branches la méduse fut faite prisonnière.

 

A nouveau filaments d’aile, tentation de voler.

 

 

Il existe à Ramallah, une vie sous-marine en harmonie avec celle des étoiles.

 

Comètes méduses, astres mollusques dans l’entrelacement des toiles.

 

Legs d’une certaine enfance, celle, par exemple, de Noé ?

 

Des carillons-générateurs qui sonnent Für Elise.

 

 

Objets d’un au-delà profond restent pendus comme cerises,

 

Dans l’espace ouvert et noir d’une bouche-baie,

 

Sur la surface visqueuse d’un œil étonné,

 

Dans la torsade d’un mât retourné.

Publié dans Moyen-Orient

Commenter cet article