Une Défaite Cuisante

Publié le par battuta

Souvent, quand je disais, en Syrie, au Liban, en Jordanie, que j’étais suisse, je me retrouvais devant des yeux écarquillés d’admiration.

 

- La Suiiiiisssse, où il n’y a pas de problèmes, où l’or coule à flots dans les fontaines, paradis de la démocratie, des droits de l’homme…

 

Je devais me débattre pour enlever aux gens l’idée que chez nous tout se passe bien, mais je me heurtais à un mur d’indifférence amusée : vous voulez comparer vos « petits problèmes » avec l’Occupation, la guerre, la corruption, la pauvreté, la peur ?

 

Depuis quelques temps pourtant, j’entends ci et là d’autres sons de cloche. Une certaine histoire de moutons noirs est venue obscurcir l’image du paradis sur terre. On en a parlé ici, les médias ont retransmis la manière dont cette Suisse idéale caricature l’Autre.

 

Ici, des kilomètres et des kilomètres de mur séparent deux peuples. De part et d’autre, des graffitis en appellent à la destruction du mur, à la honte qu’il représente. Mais je défie quiconque d’y trouver ne serait-ce qu’une seule caricature raciste du même acabit.


Se battre pour une terre a quelque chose de noble. Se battre systématiquement contre l'Autre parce qu'il est Autre a quelque chose de pourri.

 

Un mouton noir pour désigner l’Etranger : voilà comment se programme Une Défaite Cuisante, et comment on détruit l'image d'un pays qu'on prétend aimer et protéger.

Publié dans Suisse

Commenter cet article