Jérusalem-Est, 13 heures

Publié le par Hajj

C’est un petit resto qui ne paie pas de mine dans un coin de Jérusalem-Est.

 

Il est autour de 13 heures.

 

Le menu est affiché en Arabe, Hébreu et Anglais derrière le comptoir : plat au poulet, hamburger, frites, tabbouleh, fettouche et « Arabic Salad ».

 

Le patron est installé non loin de la caisse, avec à côté de lui la photo de son père, fondateur du business, en train de hacher le persil. Au-dessus de ce portrait, un vers du Coran, et une nature morte avec sandwich.

 

Le téléphone commence soudain à sonner et n’arrête plus. Les ordres volent :

 

Un shawarma, un hamburger sans cornichons, une salade arabe, trois plats de frites, quatre Coca-Colas…

 

Dans la cuisine une équipe de jeunes mousses s’affaire. La viande frétille sur la plaque noire, huileuse et surchauffée.

 

Dehors, trois gamins attendent. Deux ont un vélo, l’autre un scooter. Quelques minutes de patience, et leurs baluchons seront prêts.

 

- Ok, hurle finalement le patron : Mahmoud, tu m’apportes ça à l’Espagne ; Eyad, à l’Union Européenne ; Majed, aux Nations-Unies, en faisant un détour par la Croix-Rouge. Allez, et que ça saute ! 

 

Et en deux temps, trois mouvements, trois gamins montés sur deux roues apportent leur repas à ces messieurs-dames affamés des ambassades et des grandes organisations internationales.

 

C’est un petit resto qui ne paie pas de mine, dans un coin de Jérusalem-Est, capitale de Palestine, qui chaque jour autour de 13 heures, et même au-delà, se laisse grignoter par plus goulue qu’elle.

Publié dans Moyen-Orient

Commenter cet article